Les (beaux) métiers de la beauté

 In Uncategorized

Dans un billet précédent, Valiyii, fondatrice d’HMC Paris, te recommandait d’ajouter une corde à ton arc : te spécialiser, voire exercer au moins deux métiers serait une stratégie astucieuse pour te démarquer. Une aubaine, d’autant que le marché de la beauté et du bien-être a bonne mine. Sais-tu qu’il représente environ 37 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France et pas loin de 300 000 entreprises ?

« La beauté est une énigme » sous la plume de l’écrivain russe Dostoïevski. Tentons de la résoudre, tout au moins en partie. Pour ce faire, nous te proposons une sélection de métiers du secteur qui ne se veut ni un inventaire exhaustif ni un quelconque classement, tout au plus un hymne à la diversité et à la beauté.

 

Quels sont les métiers du secteur de la beauté ?

La beauté se décline au pluriel. Le secteur englobe aussi le segment du bien-être et des métiers plus techniques. Concentrons-nous sur notre segment, où les maîtres-mots sont mettre en valeur et sublimer.

La maquilleuse exerce son métier au service des particuliers et de professionnels dans le domaine du cinéma, de la mode, du spectacle vivant, de la publicité, etc. Créativité et dextérité sont ses points forts. De nombreuses niches existent, comme nous t’en parlions dans ce billet.

L’esthéticienne use de son savoir-faire et de ses mains de fée. Elle réalise les soins du visage et du corps, du nettoyage de la peau et des soins anti-âge au modelage et à l’épilation en passant par le bronzage. Elle travaille généralement dans un institut de beauté ou en spa, une tendance grandissante.

La coiffeuse, s’il faut encore brosser son portrait, arrange la chevelure de mille et une manières : elle réalise des coupes franches, rafraîchit, égalise ou dégrade, colore ou décolore, travaille le cheveu tantôt au fer à friser, tantôt au fer à lisser. Elle prodigue également des conseils et réalise des soins et des traitements pour les cheveux. Le balayage fait naturellement partie de son quotidien. Elle exerce en salon indépendant ou franchisé et aussi à domicile.

En plus d’arranger barbe et cheveux, le barbier pratiquait autrefois des saignées et il arrachait aussi les dents. Il a désormais meilleure presse. Généralement fondue avec celle de coiffeur sous nos latitudes, l’enseigne tricolore qui nous vient des pays anglo-saxons s’est imposée un peu partout depuis une quinzaine d’années. « Je suis le roi du ciseau, de la barbiche en biseau, je suis le Barbier de Belleville ». Comme dans la chanson de Reggiani, le plus célèbre n’est pas forcément celui qu’on croit

Comme son nom l’indique, le perruquier-posticheur fabrique et pose des perruques et des postiches, dont il assure également l’entretien et la restauration. Pour ce faire, il maîtrise parfaitement la coiffure. Il peut travailler dans le monde de la mode, du spectacle et également dans le domaine social, par exemple en lien avec le milieu hospitalier.

La manucure, encore appelée styliste ou prothésiste ongulaire, exerce en institut de beauté ou dans un salon de manucure. De l’entretien courant, également pour les hommes, aux créations originales, voire audacieuses, la demande est importante aujourd’hui.

Et pourquoi pas combiner ces métiers ?

Dans un billet précédent, nous te donnions quelques idées d’activités complémentaires pour une maquilleuse professionnelle, par exemple proposer ses prestations en tant que photographe. Voyons d’autres combinaisons possibles. Certaines associations te viennent sans doute à l’esprit ; d’autres seront plus surprenantes.

Les combinaisons de métiers classiques…

Ce sont les combinaisons plus classiques, celles qui nous viennent tout de suite à l’esprit. Elles te permettront de proposer des prestations complémentaires à tes clients et de multiplier ainsi tes revenus.

Coiffeur-barbier

Le style hypster est à la mode, le métier de barbier l’est redevenu aussi ! Ce professionnel, tu le sais, prend soin des cheveux et de la barbe des hommes. Mais pourquoi ne pas ajouter d’autres prestations pour le bien-être de ces messieurs : manucure pour homme, par exemple.

Esthéticienne-maquilleuse ou esthéticienne-manucure

Il est toujours question d’embellir ici, en élargissant toutefois les prestations offertes. Parfait pour la clientèle qui souhaite profiter de la polyvalence de sa conseillère pour retoucher son image.

Maquilleur artistique et perruquier

Si tu aimes le monde du spectacle vivant, les cabarets, théâtres et autres festivals ont besoin de tes talents.

 

Ose des combinaisons de métiers plus originales

Un peu hybride, le métier de conseiller produits (encore appelé démonstrateur) s’exerce principalement dans les grands magasins, lors de salons professionnels ou en démarchage auprès des professionnels concernés. S’il répond à un profil plus commercial, te former au maquillage professionnel sera un vrai atout pour mieux conseiller ta clientèle sur les produits que tu proposes.

Dans le domaine du bien-être, proposer des soins de beauté sera immanquablement une valeur ajoutée. Ainsi une praticienne spa qui prodigue également des soins esthétiques dans un centre de thalassothérapie sera très recherchée en raison de sa grande polyvalence.

Les soins esthétiques sont également demandés en milieu hospitalier, auprès d’associations, chez les particuliers, etc. Le métier de socio-esthéticienne s’inscrit dans les services à la personne et requiert donc, outre les gestes qui lui sont propres, un bon sens du contact et une grande empathie.

Les profils polyvalents seront les bienvenus dans tout centre de beauté, aussi bien du point de vue des soins que de l’encadrement. Et de nombreuses combinaisons sont possibles ici.

Nous avons mentionné dans un billet précédent de nouveaux métiers, comme celui de coach beauté.

Formateurs et formatrices accompagneront, pour leur part, de futurs professionnels dans des écoles privées, tandis qu’un professeur interviendra dans l’enseignement technique. Là encore, exercer ou avoir exercé le métier sera une condition sine qua non à la transmission d’un savoir-faire, approche pédagogique en plus.

Penses-tu à d’autres paires (éventuellement fantaisistes) ? N’hésite pas à être originale et proposer des services complémentaires pour te démarquer de tes concurrents.

Et toi, quel(s) métier(s) de la beauté as-tu déjà envisagé(s) ?

Recent Posts
Translate

Les 7 étapes clés pour devenir maquilleuse professionnelle

Newsletter

You have Successfully Subscribed!